Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de tous les possibles

Le blog de tous les possibles

Il était une fois un blog, appartenant au passé, une tranche de vie, un espace maintenant déserté pour d'autres horizons : retrouvez moi ici : monbeaumanoir.wordpress.com


nous voilà officiellement en automne, et alors qu'Ecureuil bleu

Publié par Ava sur 24 Septembre 2009, 22:28pm

Catégories : #L'écriture

a mis au point son concours, et avant de mettre la main à ma participation, je vous ai choisi de petits poèmes qui dit mieux que je ne saurais le faire, ce que signifie cette saison :



44.  Couleurs d'Automne

 

Arbres remplis de fruits qu'en cette saison la nature
Nous donne généreusement !
Gaieté dans les vignes où les raisins bien mûrs
Sont cueillis en chantant.
Premiers brouillards et champignons cachés des bois
Nonnettes voilées, bolets bais...
Sous les noyers les enfants cherchent les dernières noix
Que le vent fait tomber.
Dans un grand champ un percheron retourne la terre
En fumant des nasaux
Pendant qu'une volée d'oiseaux se battent à l'arrière
Pour quelques vermisseaux !
De temps à autre, des aboiements cassent le silence
Mêlés de coups de feu ...
Cache-toi petite biche des chasseurs sans clémence,
Si tu veux vivre heureuse,
Dans les sous-bois colorés et les arbres chargés
D'or, de feu et d'argent.
Tes amis les cerfs se battent comme des enragés,
Pour toi, jeune et charmante !
Pourtant chaque soir le soleil rétrécit sa course
En voyageur pressé.
Et chaque nuit : la Petit' Ours se colle à la Grand' Ours
Sans jamais renoncer !
Premiers cheveux blancs qu'on voit dans un miroir
Dès l'automne de l'âge,
Derniers vols d'hirondelles qui sentent venir le froid
Et partent vers les plages...
C'est la rentrée, les marrons sont tombés ; les feuilles
Voltigent au vent du Nord
L'enfant tout joyeux saute, les poursuit et les cueille
En sortant de l'école,
Et des plus belles couleurs, il s'en remplit les mains,
Puis les porte à sa mère,
Qui pour ne pas décevoir, garde précieusement :
Ce trésor éphémère

(Jean-Claude Brinette)

 


45.  Chant d'Automne   (Charles Baudelaire)

 

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
J'écoute en frémissant chaque bûche qui tombe
Tout l'hiver va entrer dans mon être : colère
Mon esprit est pareil à la tour qui succombe

 
J'aime de vos longs cheveux la lumière verdâtre,
Douce beauté, mais tout aujourd'hui m'est amer,
Et rien, ni votre amour, ni le boudoir, ni l'âtre,
Ne me vaut le soleil rayonnant sur la mer.

 
Et pourtant aimez-moi, tendre coeur ! Soyez mère,
Même pour un ingrat, même pour un méchant ;
Amante ou soeur soyez la douce éphémère
D'un glorieux automne ou d'un soleil couchant.

 
Courte tâche ! La tombe attend, elle est avide !
Ah ! laissez-moi mon front posé sur vos genoux,
Goûter, en regrettant l'été blanc et torride,
De l'arrière-saison le rayon jaune et doux !

(Les Fleurs du mal)


46.  Les sanglots de l'Automne  -  (Paul Verlaine)

 

Les sanglots longs        
Des violons
De l'automne

 
Blessent mon coeur        
D'une langueur
Monotone

 
Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure

 
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure ;
Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m 'emporte
De-ci, de-là,
Pareil à la
Feuille morte.

(Poèmes saturniens)

 
 



De quoi en inspirer plus d'un non ?

On ne saurait faire mieux non plus !





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
É
<br /> De biens jolis poèmes que tu rappelles à notre souvenir... Bisous à toi !<br /> Brigitte<br /> <br /> <br />
S
<br /> Ce que j'aime dans l'automne, c'est surtout le mélanges de couleur des feuilles dans les arbres.<br /> <br /> <br />

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents